MELIA, Nos actions spécifiques

Depuis sa création Mélia a mis en œuvre un certain nombre d’actions spécifiques auprès de professionnels confrontés à des publics fragilisés aux problématiques similaires à celles des familles prises en charge par l’association : précarité, poly-addictions, délinquance, violences intra-familiales, souffrance psychique notamment auprès :

 

Un fil rouge pour accompagner la maternité fragilisée

Depuis le début 2019, en réponse à un appel à projets de l’ARS, le centre Mélia mène une action en faveur des femmes enceintes en grande vulnérabilité psycho sociale sur le département du Val d’Oise et plus particulièrement sur l’Est du Val d’Oise.

Objectifs : préparer l’accueil du bébé et prévenir le danger ou le risque de danger le concernant (trouble de l’attachement, défaut de soins primaires et négligence, conditions matérielles précaires, etc.), soutien à la parentalité par la prise en considération globale du système familial, accompagnement jusqu’aux 2 ans de l’enfant.

Il ne s’agit pas de se substituer aux soins ou aux suivis des femmes enceintes. Mais plutôt d’offrir une continuité, en cas de difficultés, entre les différents services existants autour d’elles et de leurs familles s’il y en a.
L’intervention aurait pour objet de faciliter :
– les liens,
– la circulation de l’information,
– la cohérence entre les décisions prises par les différents services qu’ils soient sociaux ou médicaux en lien avec la future maman et sa propre famille,
– Une prise en charge globale, circulaire des situations complexes ou considérées comme telles par certains professionnels.

Cette action a été renouvelé par l’ARS en 2021-2022.

Vigilance Familiale : Une approche particulière

Le centre Mélia bénéficie désormais du soutien de l’ARS pour une action spécifique visant à prévenir la crise suicidaire chez les jeunes de 16 à 25 ans en lien avec la plateforme d’écoute Vigilans. Cette action intitulée « Vigilance Familiale : une approche particulière » propose d’associer la famille au processus de de soins.

Accompagnement des femmes enceintes

Par ailleurs, l’accompagnement périnatal des femmes enceintes en grande précarité psychosociale et leurs enfants jusqu’à 3 ans a également été renouvelé par L’ARS.